Vos interrogations
As-tu un conseil à donner à la relève Maxence, un jeune de 14 ans bientôt, qui commence à prendre goût à ce superbe terrain de jeux que représente le triathlon ?
de Richard de Triathlon St Saulve (59)
Le conseil est tout simple : "Tout vient à point à qui sait attendre".
A peine 14 ans et déjà envie de faire du triathlon. Magnifique, à son âge, j'étais éparpillé dans bons nombres de sports et je m'amusais. Mes débuts dans le Triathlon se sont fait du haut de mes 19 ans ! Mais l'apprentissage de ce sport est très long et demande beaucoup de rigueur auquel un jeune adolescent ne serait s'y tenir.
Un slip de bain sans lunette de natation, un VTT ou VTC de 15 Kgs et des baskets quelconques : Tout cela suffit à l'épanouissement et au développement physique de Maxence. Sans oublier le goûter au Nutella du fameux 16h et il n'en sera que plus performant lors de ses premiers balbutiements dans le triathlon...
Bref, ne pas se prendre la tête, tout faire avec l'envie et ça se passera très bien.

C'est en plus un sport qui revient très cher, alors si tous les ans, il fallait ré-équiper son fils tout simplement pour suivre sa croissance, ça reviendrait très très cher et je ne suis pas certain que ça servirait à quelque chose. Sa croissance terminée, ses 18 ans atteint et il change de sport : passe du triathlon à la pétanque ! (OK, c'est le cliché mais bon...) LA DECEPTION !! C'est pas le but, le but est l'épanouissement, alors restons-y !!

Bon courage à vous, triathlètes du Nord et tout particulièrement les St Saulviens !!
Salut à tous et bons entraînements.
Le 23/02/05 : Quels sont tes objectifs et le matériel que tu vas utiliser pour cette année 2005 ?
de Benoît
Salut Benoît ou pourrais-je dire cousin car un Benoît qui habite Grand Fort Philippe, je pense que c'est toi, petit cachotier...

Bon, j'attends encore un peu avant de construire un calendrier. En plus quand je construis, j'ai tendance à voir venir les échéances et des fois je ne m'y tiens pas. Alors je préfère avoir les évènements majeurs associés à des périodes bien construites dans ma tête et de cette manière, ça passe mieux.
Ce qui est sur, c'est que je mets une importance particulière à participer aux Championnats de France Elite, objectif top 15. A cela viennent se greffer les Grands Prix et quelques Coupes d'Europe que je déterminerai incessamment sous peu.
Sans prendre les Grands Prix comme objectif, le souhait c'est top 12. Top 10 pour les Coupes d'Europe, où j'espèrerai être bien préparé sur 2 d'entre elles.

Côté matériel, je quitte Gir's après 3 ans de partenariat pour le sponsor du club de Mulhouse et ce sera avec Cervélo : Soloïst équipé en Campagnolo Chorus. Un petit bijou il paraît ou "un avion de chasse" titré dans Le Cycle puis sur le site de Mulhouse.

Le club reste fidèle à ses anciens sponsors natation et course à pieds que sont les marques : Orca (tenues courses + Sportwear et combinaison que j'ai hâte d'essayer), et Puma (chaussures et tenues).
Le partenariat club ne s'arrête pas là car Mulhouse sera aussi suivi par la marque Briko pour ce qui concerne les casques et lunettes mais également Italvet (sponsor également fidèle) pour les tenues d'entraînement vélo et représentation du club et les chaussures de vélo.

Pour ce qui est du partenariat individuel, Wcup est présent aux avant-postes et je ne saurai plus m'en passer. Franchement, il faut sortir des sentiers battus et découvrir leur gamme de produits qui vaut vraiment le détour. Merci à José, c'est trop TOP ! Sur ce coup là, j'avoue être un privilégié.

Je précise malgré tout que j'ai fait l'investissement d'un prolongateur. Et oui ! Ce ne sera plus du bricolage, cette fois je cherche la position optimale avec un cintre qui ne bronche pas et j'ai choisi le Vision Tech Mini Clip On Bar. Je pense qu'après quelques règlages (car je n'ai pas encore mon Cervélo), ça va envoyer du bois !

Voilà, j'espère que ça te convient.
Entraîne toi bien, fais toi plaisir. Bye
Le 18/02/2005
Quelle est la différence entre une combinaison intégrale et une combinaison sans manche (avec toute la longueur des jambes : type débardeur) ? La flottaison des jambes et le pouvoir de laxité au niveau des épaules grâce à une combinaison sans manches ne serait-elle pas plus avantageuse ?

de J-B de Meaux (77)
Bon, la page contact refonctionne, je reçois enfin vos questions ! A votre bon coeur, maintenant...

Salut J-B,

C'est une très bonne question qui n'a effectivement pas été souvent évoquée dans les magazines.
Pour ma part, je pense qu'il faut prendre en considération plusieurs facteurs :
- La qualité de la nage
- Les conditions de l'épreuve (mer, lac, canal...)
- Distance de l'épreuve (à mettre en rapport avec la qualité de nage)
- Température de l'eau
- Aspect financier

Il est vrai que si on est nageur, même si je n'ai pas essayé, je pense qu'il est très avantageux et agréable de nager avec une combi sans manche. Maintenant, un vrai nageur est de toute façon "handicapé" par rapport aux autres à porter une combinaison qui lui perturbe sa nage qu'elle soit avec ou sans manches.

Donc personnellement, je me dirigerai vers une combinaison intégrale car il est plus sûr de faire un investissement sur ce genre de modèle. L'idéal serait d'avoir les deux modèles mais tout le monde ne peut pas se le permettre...

En triathlon, les combinaisons intégrales sont de très très bonnes qualités et sont le plus utilisées. Regarde les Grands Prix, les étapes de Coupe du Monde, les courses internationales, on ne voit jamais de gros nageurs portant des combi sans manches lorsque celles-ci sont obligatoires, c'est qu'il y a une bonne raison, non...?
Les combi sont très très souples, malgré tout il est vrai que lorsque la saison débute et que l'on reporte les combi pour les premières fois, ça fait très bizarre. Il est donc nécessaire pendant la saison de tri de remplacer une séance de natation en piscine par une séance d'accoutumance à la combi, je dirai une fois tous les 10 jours, c'est pas mal je pense... C'est ce que je vais essayer de faire personnellement cette saison car les repères changent et il est indispensable de savoir s'adapter, ça fait partie de l'entraînement.

Pour moi, les combi sont d'excellentes qualités et le problème vient surtout de nous maintenant ! C'est juste une question d'habitude mais j'ai peur qu'avec une "sans manches" tu regrettes ton achat car l'eau est souvent fraiche lors des épreuves et ça, ça peut être beaucoup plus pénalisant qu'un problème de laxité aux épaules auquel tu pourras remédier j'en suis sur en t'entraînant avec comme je te disais.

On va dire, ça dépend si tu es frileux ou pas...
A toi de voir maintenant, mais le tout c'est de ne pas regretter !

De bons entraînements à toi Salut
Le 11/12/2004
Tu viens de déménager de Rouen vers Toulon. Penses tu avoir de meilleures conditions d'entraînement là-bas ? Qu'est ce que cela a changé dans ta manière de t'entrainer ?

de Gaël
Effectivement, j'ai de meilleures conditions d'entraînement au niveau du climat, c'est incontestable ! A Rouen, j'étais à 500 m d'une forêt immense, où pour te donner une idée on pouvait faire une heur et demi de footing sans jamais reprendre le même chemin et même en rajouter. Ici, à Toulon, je tourne en rond... Ca, ca me change.

Les parcours vélo, après quelques sorties me semblent superbes, mais bon, ca monte souvent ! Bien sur ca descend derrière mais bien plus vite !

Et je nage à la piscine de Toulon, bassin de 50 m.

Ce qui change dans ma manière de m'entrainer, c'est que malgré la présence de Rod De Kanel, Cyril Mazure, Hervé "Schrek" (je sais pas comment ca s'écrit, ce nom là !)... je me retrouve très souvent seul car ils sont tous domiciliés à l'Est de Toulon et moi je suis à l'Ouest. Et oui, à l'Ouest ! Ca fait quand même 15 kms d'écart, donc 30 aller-retour pour les sorties vélo. Bref, c'est chaud. Je commence à connaître du monde et les clubs de vélo, c'est pas ce qui manque ici.

Pour ce qui concerne la piscine, je n'ai pas pris de licence club, ca me fait aussi du changement par rapport à l'année dernière où je nageais aux Vikings de Rouen, encadré par Virgile Crambert. La licence à Toulon est hors de prix pour des créneaux pas spécialement avantageux, j'ai donc opté pour un abonnement annuel et des entraînements personnalisés, ce qui n'est jamais le cas en club : tout le monde doit suivre l'entraînement du meilleur nageur, tout le monde doit se greffer autour de ca. Moi je n'aime pas forcément.

Mais le soleil, ici, fait toute la différence ! On est moins chargé en vêtements. Mais il faut une bonne veste pour le vélo car le vent souffle très sêchement ici !
Je continuerai à vous donner mes impressions après quelques semaines d'entraînement.
Le 17/10/04
Tu as semblé en grande forme en début de saison et après la suite on te voyait moins. Que s'est il passé tout ce temps ?

de Mickaël
Il s'est passé plein de chose qui m'ont pas mal perturbé. Dans un premier temps, je suis un triathlète qui ne fait pas que s'entraîner tout au long de l'année. Pas que ca ne m'interesse pas de m'entraîner à longueur d'année mais il faut bien manger et le seul moyen de manger c'est de travailler. Donc, moi je travaillais pour la ville de Rouen en tant que BNSSA pour environ 17 à 25 heures par semaine. Je dois donc gérer mes objectifs tant bien que mal (Travail, entraînement, fatigue, concessions, budgets serrés...)

Dans un deuxième temps, je devais préparer et passer mon BEESAN en Mai. La date tombe, ce sera à Orléans, convocation un Lundi à 9h tout juste le lendemain du Grand Prix de Dunkerque (Où je vous rappelle que le départ de la course était tard ! 17h si je me souviens bien) Du coup, j'ai pas trop la tête à courir. Résultat de tout ca, malgré une moyenne élevée à mon examen, je me retrouve éliminé pour une note éliminatoire qui n'était pas prévue au départ de cette cession.

Dans un troisième temps, je dois donc trouver une autre cession d'examen afin de mettre un terme à mon objectif principal de l'année, c'est à dire réussir ce BEESAN. C'est donc reparti pour un passage de stress afin de trouver une cession d'examen, être accepté à temps, remplir toutes les demandes administratives, etc... La date tombe, ce sera 3 semaines plus tard à Limoges. Et quelle chance! Afin de mettre toutes les chances de mon coté et malgré mon ancienne bonne préparation, je ne laisse rien au hasard pour ce qui est des révisions afin de ne pas leur laisser la moindre chance de m'éliminer à l'examen. Bien évidemment, entrainements très très très réduits mais malgré tout, ca ne fait pas de mal.
Etant tellement sur de ma préparation à l'examen, je décide de renouer avec le même épisode de Dunkerque-Orléans. Et je me rends donc la veille de mon épreuve à Limoges au Championnat Régional Sprint : ce sera donc encore un échec : voir news "si vous voulez rire, cliquez ici".
RESULTAT : J'AI ENFIN MON BEESAN!!

Dans un quatrième temps, mon premier objectif en poche, je me dirige donc vers le second objectif qui est le Championnat de France de Triathlon. Et c'est donc là où j'apprends ma non sélection par la Ligue de Normandie.
Je t'épargne donc tous ces détails, Mickaël, mais il va de soi que j'ai assez mal vécu toutes ces choses qui me sont arrivées dessus toutes en même temps. J'y aurai laissé énormément de forces : psychologique, physique, et de l'argent!
Il fallait donc prendre une décision : j'ai dis MERCI à tout le monde et je suis parti bosser un mois et demi avec mon BEESAN en Haute Savoie.
A partir du 10 Juillet, et cela jusqu'à fin Août, je ne me suis plus entrainé du tout. C'est vraiment ce qui s'appelle "péter un cable" (je me suis juste fais plaisir à vélo dans les cols de Savoie!).
Il m'aura quand même fallu 3 bons mois pour me convaincre de continuer le triathlon, mais pour cela il fallait du changement pour repartir sur de bonnes bases : d'où mon déménagement et mon changement de club à Mulhouse.


Du 15.10.2004
Ton site ne mériterait il pas d'être plus régulièrement suivi? Cela pour le respect des internautes...

de Bertrand
J'attendais cette question avec beaucoup d'impatience et je suis content de pouvoir enfin y répondre de mes propres moyens.
Comme je l'ai expliqué dans ma dernière news, je vais passer énormément de temps dorénavant à m'occuper du site et répondre aux multiples questions.
En effet, je n'avais pas internet chez moi jusqu'à présent et je devais passer par l'intermédiaire d'un ami. Ce n'est donc pas toujours évident de trouver du temps libre réciproquement pour entretenir le site.
D'ailleurs, tellement impatient de le gérer, je ne perds pas une minute pour me connecter. Pour info, je suis connecté à internet depuis le 7 Janvier 2005 à 22h.
A tous les amoureux du triathlon qui surfent régulièrement sur onlinetri, je présente toutes mes excuses et que l'année 2005 soit riche en émotions sportives!